CRéCET
Le monde du port

Dans les châteaux

Monde du port Échanges entre un capitaine de paquebot et pilote de Caen à la barre

Pilotes et consignataires

Ils établissent un contact privilégié avec les commandants des navires et quelques-uns de leurs officiers. Ils interviennent pour faciliter leur escale dans le port de Caen. Leurs rencontres quasi quotidiennes avec les équipages les mettent en lien direct avec le monde. Ils peuvent suivre les évolutions géopolitiques des pays à travers les témoignages de leurs ressortissants. Ils suivent également l'évolution des conditions de navigation des marins dans le monde et la façon dont ces situations sont vécues au quotidien.
Le pilote endosse le rôle rassurant de conseiller nautique dès l'arrivée du navire dans les eaux portuaires et jusqu'à ce que le navire quitte ce territoire. Il rencontre le commandant dans des conditions très particulières puisque sa concentration sur la manœuvre ne lui permet pas de longues plages de discussions.
 
La géographie du port de Caen exige un temps de pilotage beaucoup plus long que celui de Cherbourg. Les pilotes de Cherbourg passent donc moins de temps aux côtés des capitaines, mais ils pilotent quotidiennement les ferries (alors que les ferries qui font escale à Caen ne sont pas pilotés) et la récurrence de ces interventions permet aussi de réellement faire connaissance. La concentration sur la manœuvre étant inégale selon les secteurs traversés, le chenalage dans le port de Caen ou encore la sassée offrent régulièrement l'occasion d'échanges entre commandants et pilotes.
L'agent consignataire peut être le référent unique du commandant en escale. Il prend en charge les formalités administratives auxquelles le navire doit se soumettre mais il joue également un rôle d'accueil. À travers les sollicitations du commandant, il veille au bien-être des équipages en accompagnant si nécessaire des marins chez un médecin, en prenant en charge en un temps record la réalisation de passeports, en livrant dès leur arrivée à quai les vivres commandés au préalable par fax, en traduisant les propos d'intervenants d'un chantier naval local ou bien encore en traduisant un document douanier. L'agent maritime met aussi à profit ces rencontres pour s'informer des conditions de travail et cadences des autres ports français. Commandants et agents consignataires ont souvent plaisir à se voir. Les formalités remplies, l'agent passe régulièrement un moment autour d'un café à s'enquérir des enfants du capitaine ou de tout autre sujet plus personnel et finalement assez loin des contraintes techniques de l'escale. Et lorsqu'un capitaine d'origine anglaise rencontre un agent maritime d'origine anglaise, la rencontre est particulièrement chaleureuse ! Ces deux exilés recréent pour quelques instants dans le port de Caen un univers dans lequel l'humour anglais trouve toute sa place, il n'est plus besoin de traduire ni les mots, ni les référents culturels.