CRéCET
Le monde du port

Cherbourg et les paquebots

Monde du port À bord d'un paquebot de la compagnie Holland America Line en escale inaugurale à Cherbourg ; la commandant de port, le capitaine et le second du paquebot sous les flashs des appareils photos
Les escales de paquebots rendent visible le port de commerce aux yeux des Cherbourgeois et unissent les acteurs portuaires autour du prestige de ces navires mythiques.
 
 
L'identité du port de Cherbourg s'est indéniablement construite autour de sa tradition d'accueil des paquebots. Pour les acteurs portuaires et peut-être plus particulièrement pour les dockers, les escales de paquebots ont contribué à forger leur identité. Pour chaque escale de paquebots, la tenue vestimentaire de chacun s'avère particulièrement soignée. Ils se mettent au diapason de l'équipage qui lui est contraint de porter l'uniforme. Les dockers arborent ainsi avec fierté une réplique des vestes que portaient les dockers de la génération précédente pour porter les bagages des passagers. Lamaneurs, pilotes, officiers de ports ou dockers soignent leur tenue et leur attitude car l'intégralité des acteurs portuaires concernés par l'escale travaillent sous les yeux des passagers des paquebots et des badauds attirés par le spectacle. Cette habitude est revendiquée comme un gage de qualité du port de Cherbourg : ici on est calme et distingué.
 
Chaque acteur portuaire affiche sa fierté d'accueillir de tels navires. Les hommes ayant facilement tendance à évoquer des records mettent souvent en avant les dimensions de ces navires-là plus que les autres. Ils sont souvent pris en exemple pour illustrer le nombre de lamaneurs monopolisés pour une manœuvre par exemple.
 
 
Et parmi la multitude de paquebots qui escalent à Cherbourg, les navires de la Cunard, les « Queen », se sont forgé une place de choix dans le cœur des Cherbourgeois. Chacun évoque avec émotion des souvenirs d'enfance où ils ont été confrontés, quai de France, à l'immensité des paquebots. Lorsqu'une escale du Queen Mary 2 est planifiée, le club croisière (structure chargée de l'accueil des passagers) doit limiter le nombre de représentants des acteurs portuaires pour la visite ou un déjeuner à bord alors que d'autres escales de paquebots laissent relativement indifférents.